L’hypnose n’est évidemment pas efficace pour tout le monde, dans la mesure où chaque personne a une sensibilité qui lui est propre, et de ce fait chacun réagira différemment à une séance d’hypnose.

L’Université de Stamford aurait mis au point une étude qui prouverait que 5% des gens sont totalement hermétiques à l’hypnose. A côté de ça, seulement 10% de la population peut rentrer très rapidement dans une phase d’hypnose. Peu de facteurs communs permettent en revanche de savoir quels sont les traits qui rendent l’hypnose plus ou moins efficace sur les sujets.
En revanche, il a été prouvé que l’âge peut être un facteur significatif sur l’influence qu’a sur nous une séance d’hypnose. Ainsi, les jeunes et les adolescents sont beaucoup plus susceptible d’être hypnotisés que les autres, et cela va crescendo jusqu’à environ quarante ans.

Il faut en revanche bien dissocier les différentes phases d’une séance d’hypnose : il y a tout d’abord, la phase dite « d’endormissement », puis vient la phase de « suggestion ».
C’est souvent à la deuxième phase que les personnes sont plus réfractaires.

Il est donc incontestable que l’hypnose n’aura pas le même effet sur tout le monde, bien qu’il soit encore difficile de déterminer les facteurs d’influence propres aux personnes réceptives ou non.

A voir aussi :
Existe t’il des contre indications pour faire des séances d’hypnothérapie ?
Est-ce que l’hypnose est efficace pour tout le monde ?
Dans quel état d’esprit doit-on arriver à une séance ?