Avant tout l’hypnose étant un état de conscience modifié, tout ce qui peut servir à mobiliser l’attention sur un point précis est utile.

Pour entrer dans un état d’hypnose, il est essentiel de focaliser l’esprit pour mieux le déconnecter de la réalité. Le pendule peut être cet instrument qui sera l’objet central pour attirer le regard du sujet, capter son attention et le garder sous l’emprise du mouvement. 

Pour une bonne séance d’hypnose, il est important que le sujet soit totalement détendu et réceptif. L’étape cruciale est celle où le sujet sera centré sur votre voix. Le pendule sert alors à polariser l’attention du sujet entièrement. Lui demander de fixer le balancement du pendule permettra à son esprit de se figer sur ce mouvement et seulement sur ce mouvement.
Le corps du patient se relâchera, ses pensées se détendront. Votre parole lancinante, monocorde associée au balancement du pendule aura à tous les coups un résultat plus probant et net que sans lui.

L’hypnose est le plus sûr moyen d’atteindre l’inconscient du patient. Le pendule permet d’ouvrir la réceptivité du cerveau et d’accéder ainsi à des zones inconnues et inexploitées.
Il est essentiel, pour réussir une séance d’hypnose au pendule, d’installer entre le patient et vous une ambiance de calme et de confiance. Installez-vous bien en face de la personne et donnez au mouvement du pendule un rythme régulier, permanent et sans à coup. Joignez-y une parole douce, mais ferme, sans nuance pour ne pas rompre l’état hypotonique qui s’installe peu à peu. Les yeux de la personne ne doivent à aucun moment quitter le mouvement de balancier au risque de reprendre pied dans la réalité. 

De nos jours le pendule est très peu utilisé.

A voir aussi :
Qu’est ce que l’hypnose Ericksonnienne ?
Quelle est l’efficacité de l’hypnose traditionnelle ?
Lors d’une séance, suis-je sous l’influence de l’hypnotiseur ?