Chaque personne a sa définition propre de l’hypnose, les spécialistes y compris. L’hypnose est tellement complexe, que les spécialistes avouent qu’il y a plusieurs définitions de l’hypnose et non seulement une. Il faut savoir que ce n’est pas un état de sommeil mais un état modifié de la conscience. L’hypnose correspond à une modification de la vigilance normale c’est à dire la partie de notre cerveau qui nous permet de raisonner et d’agir au quotidien. En quelque sorte, l’hypnose c’est « rêver » tout en restant conscient.
La personne hypnotisée peut ainsi oublier la réalité extérieure pour entrer dans une réalité dite intérieure mais qu’elle aura l’impression de vivre extérieurement. Il faut savoir que cet état induit une hyper réceptivité des informations. En effet, l’hypnose peut être utilisée pour modifier des comportements face à des addictions par exemple comme le tabac, l’alcool ou encore la nourriture. Ainsi, on a vu des maladies de peau également comme l’eczéma disparaître sous l’hypnose.
 
Il existe également deux types d’hypnose: l’hypnose classique et l’hypnose Ericksonienne. L’hypnose classique est celle que vous voyez à la télévision lors de spectacles, elle se base sur la domination de l’hypnotiseur. L’hypnose Ericksonienne est à l’opposé car en effet elle se base sur le respect de la personne hypnotisée et de ses envies. Contrairement à l’hypnose classique, le praticien ne va pas donner d’ordres directs mais va contourner les obstacles pour arriver au but de son sujet.

A voir aussi :
Comment se passe une séance d’hypnothérapie ?
Est ce que tout monde peut faire des séances d’hypnose ?
Y-a-t-il un risque de faire de l’hypnose ?